Navigation Menu+

La culture des avocats : un business juteux pour la mafia ?

Le soi-disant « or vert » mexicain, dont la production et l’exportation génèrent des milliards de dollars pour le pays, est également devenu une activité commerciale opportune pour la mafia. L’avocat n’est pas un simple fruit à la mode qui actuellement est associé au style de vie quotidienne. Le fruit génère aussi des mèmes sans fin et suscite la controverse auprès des internautes, notamment par rapport au fait que l’avocat représente un commerce très important qui encourage également le crime, notamment perpetré par la mafia.

Le Mexique : un pays où le commerce d’avocat est favorable et risqué

Le Mexique est le pays qui gagne le plus, mais qui souffre en même temps du commerce de l’avocat. C’est ce que beaucoup entendent par la « fièvre de l’or vert ». Une étude stipule que le commerce de ce fruit a généré des bénéfices très importants seulement en une année. Malheureusement, le secteur s’est révélé si lucratif qu’il a également attiré l’attention de la mafia mexicaine. Par conséquent, plusieurs groupes de cette mafia ont commencé une guerre d’extorsion pour contrôler l’entreprise. Pour la mafia, l’avocat est devenu une source de revenus supplémentaire aux côtés des citrons, de l’alcool et du minerai de fer.

Un commerce de plus en plus convoité par la mafia locale

Pendant un certain temps, l’industrie était contrôlée par une famille renommée du cartel. La mafia agit de manière méthodique en recevant des autorités locales, sous forme de pots-de-vin ou de menaces, des renseignements sur tous les producteurs d’avocat de l’État, afin de déterminer le montant que chacun devrait payer. Les agriculteurs étaient obligés de payer la mafia chaque année pour chaque hectare cultivé et pour chaque kilo d’avocat en culture. Ceux qui ont refusé de payer ont vu leurs proches se faire enlever ou exécuter. Plus tard, les récolteurs et les fabricants d’engrais étaient aussi soumis à cette forme d’extorsion. En outre, la mafia a également saisi une partie des plantations et l’a utilisé pour le blanchiment d’argent généré par le trafic de drogue. 
Tout cela pour dire que malgré les revenus que l’avocat génère pour le pays, le commerce représente actuellement des vies en jeu, et que des mesures devraient être prises par le gouvernement pour y remédier.